Depuis plusieurs années, je suis avec intérêt  les résultats des travaux annuels de Guy Le Péchon, Gouvernance & Structures.

lIs sont originaux, car ils fournissent une vision approfondie et comparative de l’évolution sur une longue période de la féminisation des Conseils d’Administration ou de Surveillance par groupes de sociétés cotées sur Euronext Paris, selon leur taille (capitalisation). L’échantillon étudié comprend de nombreuses  « Mid et Small Caps ».  
Chacun des groupes d’acteurs en « Corporate Gouvernance » peut y trouver matière pour mener sa propre réflexion et l’interroger.

Les Présidents et Administrateurs pour comparer la composition féminine de leurs conseils avec celles des Conseils de leurs pairs,
Les administratrices ou candidates pour situer leur profils par rapport à ceux d’administratrices en poste, dont celles nommées au cours de l’année écoulée, 
Le législateur pour suivre l’application de la Loi Copé-Zimmermann, y compris quant à son dernier article sur l’obligation de délibération annuelle des Conseils sur la politique de la société en matière d’égalité professionnelle et salariale….  .

Agnès Bricard

Etude de Guy Le Pechon, Gouvernance et structures, consulter le rapport complet

Lire la suite

A LA PRESIDENCE DE BUSINESS & PROFESSIONAL WOMEN (BPW) FRANCE AGNES BRICARD S’ENGAGE POUR L’EGALITE SALARIALE

Élue à la présidence française de l’ONG Business & Professional Women, forte de 30 000 femmes adhérentes dans le monde, Agnès Bricard exprime clairement ses intentions : « Après avoir défendu le décloisonnement de la gouvernance des entreprises pour développer la parité dans les conseils d’administration, il s’agit désormais d’obtenir de nouveaux résultats sur le terrain de l’égalité salariale femmes-hommes ! » […]

Sources : bpw.fr
Voir aussi : BPW France a une nouvelle présidente sur business.lesechos.fr

Lire la suite

L’Argus de la presse | Groupe Cision dévoile dévoile les résultats de ses baromètres des femmes françaises les plus citées dans les médias traditionnels et sur le réseau social Twitter au cours de l’année 2017 dans trois catégories : politique, direction de grandes entreprises et médias/chaînes TV. Ce classement annuel compile les résultats des quatre baromètres trimestriels publiés par l’Argus de la presse | Groupe Cision en 2017 […]

Lire la suite

Symbolique ? Pas seulement. Le Laboratoire de l’égalité, qui avait initié dès 2012 un Pacte pour l’égalité à destination des candidats à la Présidentielle, lance une nouvelle campagne pour compléter l’article premier de la Constitution. L’objectif notamment ? « Garantir » et plus seulement « favoriser » l’égalité entre les sexes. Découvrez en exclusivité ci-dessus​(ci-dessous)​ la vidéo réalisée par l’association.​ ​

Les mots ont une telle portée qu’en changer un seul peut tout changer. C’est en tous cas le postulat du Laboratoire de l’égalité, qui, à l’occasion du Parlement du Féminin, un événement dont la première édition se tiendra à Paris ce 18 décembre, lance un appel sur Change.org et une campagne sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #article1er, pour modifier trois termes de l’article premier de la Constitution. « Il est nécessaire que l’égalité entre les femmes et les hommes soit affirmée au sommet de la hiérarchie des normes de notre République », assure ainsi un communiqué. A ce jour, plusieurs personnalités ont apporté leur soutien à l’initiative, parmi lesquelles l’ancienne ministre Yvette Roudy, l’auteure de la loi sur les quotas dans les conseils d’administration Marie-Jo Zimmermann, la dirigeante Mercedes Erra ou l’actrice Fanny Cottençon. […] Lire la suite

​J’ai signé cette pétition, et vous ? 

Agnès BRICARD

​Article paru dans ELLE le 18 décembre 2017​

Lire la suite

L’ASCENSION PROFESSIONNELLE D’UNE FEMME JUSQU’A LA PRESIDENCE D’UNE ENTREPRISE DU CAC 40. UN FILM SOUTENU PAR L’ASSOCIATION « #PPV PULVERISER LE PLAFOND DE VERRE » ET 200 RESEAUX FEMININS !

RENDEZ -VOUS EN SALLES DES LE 11 OCTOBRE ET CRÉEZ LE BUZZ AUTOUR DE CE FILM !

Mesdames,

Nous étions le 20 septembre, 200 réseaux feminins à être réunis , pour soutenir le Mouvement  » PPV Pulveriser le Plafond de verre  » créé à l’initiative d’Emmanuelle Gagliardi, et pour assister au lancement, en avant-première, du film « NUMERO UNE » de Tonie MARSHALL […]

Lire la suite

L’Equal pay day, journée de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes se tient le 31 mars. L’occasion pour son organisateur, Business & professionnel women (BPW), de mettre au jour les combats qu’il reste encore à mener. À compétences égales et à poste similaire, une différence de salaire de 25,7 % persiste en France entre les hommes et les femmes.

Source : courriercadres.com

Lire la suite

Interrogée par le magazine Elle paru cette semaine, Agnès Bricard – Présidente d’honneur du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables et Fondatrice de la Fédération Femmes Administrateurs rappelle que la loi Copé-Zimmermann est en train de tenir ses promesses de féminisation des conseils d’administration des grands groupes cotés français (SBF 120 et CAC 40), même si le retard notable dans les ETI – avec un taux que de 15,5% – sera très prochainement rattrapé.

La loi Copé-Zimmermann est un formidable accélérateur de la promotion de femmes compétentes aux postes les plus élevés dans l’entreprise. Tout l’enjeu, aujourd’hui, est alors de poursuivre cette montée en reconnaissance et de faciliter l’accès à des sièges dans les comités exécutifs qui sauront choisir leurs membres féminins de manière toute aussi efficace et efficiente que les conseils d’administration.

Consulter l’article : Elle

Lire la suite

Alors que l’échéance réglementaire approche, les entreprises semblent moins mobilisées : les taux de progression des femmes administratrices se sont tassés au cours de l’année dernière, pointe l’Afeca.

Selon une étude récente (1) menée par l’ Afeca (2), il manquerait encore plus de 600 administratrices pour qu’Euronext atteigne le seuil de parité exigé au 1er janvier prochain par la loi Copé-Zimmerman, « relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle ». Cette loi de janvier 2011 prévoit en effet que les Conseils d’administration des entreprises moyennes ou grandes soient composés « en recherchant une représentation équilibrée des femmes et des hommes », imposant 40 % de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées (sur un marché réglementé), mais aussi non cotées dès lorsqu’elles comptent plus de 500 salariés et affichent un chiffre d’affaires ou un total de bilan supérieur à 50 millions d’euros (le seuil a été abaissé aux entreprises de plus de 250 salariés à l’échéance de 2020).

Si la place des femmes a fortement progressé au cours de dernières années, pour atteindre plus de 30% (32,04%) dans les grandes entreprises, et autour de 26% dans les Mid et Small Cap, l’étude relève que la proportion de femmes tombe à 16,33% dans les conseils d’aministration des entreprises cotées sur Alternext (pas concernées par la loi à ce jour). Mais l’étude relève aussi un ralentissement de la progression dans les structures les plus petites : 5% de progression en 2016 pour 8,5% en 2015 dans les Mid Cap, 8,1% contre 16,7% dans les Small cap.

En savoir plus sur lesechos.fr

Lire la suite