L’Equal pay day, journée de l’égalité salariale entre les hommes et les femmes se tient le 31 mars. L’occasion pour son organisateur, Business & professionnel women (BPW), de mettre au jour les combats qu’il reste encore à mener. À compétences égales et à poste similaire, une différence de salaire de 25,7 % persiste en France entre les hommes et les femmes.

Source : courriercadres.com

Lire la suite

Interrogée par le magazine Elle paru cette semaine, Agnès Bricard – Présidente d’honneur du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables et Fondatrice de la Fédération Femmes Administrateurs rappelle que la loi Copé-Zimmermann est en train de tenir ses promesses de féminisation des conseils d’administration des grands groupes cotés français (SBF 120 et CAC 40), même si le retard notable dans les ETI – avec un taux que de 15,5% – sera très prochainement rattrapé.

La loi Copé-Zimmermann est un formidable accélérateur de la promotion de femmes compétentes aux postes les plus élevés dans l’entreprise. Tout l’enjeu, aujourd’hui, est alors de poursuivre cette montée en reconnaissance et de faciliter l’accès à des sièges dans les comités exécutifs qui sauront choisir leurs membres féminins de manière toute aussi efficace et efficiente que les conseils d’administration.

Consulter l’article : Elle

Lire la suite

Alors que l’échéance réglementaire approche, les entreprises semblent moins mobilisées : les taux de progression des femmes administratrices se sont tassés au cours de l’année dernière, pointe l’Afeca.

Selon une étude récente (1) menée par l’ Afeca (2), il manquerait encore plus de 600 administratrices pour qu’Euronext atteigne le seuil de parité exigé au 1er janvier prochain par la loi Copé-Zimmerman, « relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle ». Cette loi de janvier 2011 prévoit en effet que les Conseils d’administration des entreprises moyennes ou grandes soient composés « en recherchant une représentation équilibrée des femmes et des hommes », imposant 40 % de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées (sur un marché réglementé), mais aussi non cotées dès lorsqu’elles comptent plus de 500 salariés et affichent un chiffre d’affaires ou un total de bilan supérieur à 50 millions d’euros (le seuil a été abaissé aux entreprises de plus de 250 salariés à l’échéance de 2020).

Si la place des femmes a fortement progressé au cours de dernières années, pour atteindre plus de 30% (32,04%) dans les grandes entreprises, et autour de 26% dans les Mid et Small Cap, l’étude relève que la proportion de femmes tombe à 16,33% dans les conseils d’aministration des entreprises cotées sur Alternext (pas concernées par la loi à ce jour). Mais l’étude relève aussi un ralentissement de la progression dans les structures les plus petites : 5% de progression en 2016 pour 8,5% en 2015 dans les Mid Cap, 8,1% contre 16,7% dans les Small cap.

En savoir plus sur lesechos.fr

Lire la suite

Télécharger l’article : Cliquer ici

N’hésitez à vous abonner ! en cliquant ici

Lire la suite

[fb-post href=https://www.facebook.com/FemmesBusinessAngels/photos/a.874635569255449.1073741833.609646082421067/1081799025205768/]

Lire la suite

Le tiers des nominations en Conseil des ministres ont concerné des femmes en janvier dernier. Un chiffre en progression. Ministères et DGAFP ont par ailleurs initié plusieurs chantiers pour doper l’accès des femmes aux postes supérieurs, détaillés lors d’un colloque à l’Assemblée nationale le 2 mars.

Consulter l’article complet sur acteurspublics.com

Lire la suite

D’après le dernier rapport du Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes, 1265 mandats d’administrateurs s’ouvriront à des femmes dans les entreprises privées d’ici à 2017. Comment devenir administratrice ? Réponse par Mireille Faugère, présidente du comité de formation de l’IFA (Institut français des administrateurs) et Agnès Bricard, fondatrice de la FFA (Fédération des femmes administratrices) / Photo Madeleine. […]

Lire la suite

Face aux lois Copé-Zimmermann et Sauvadet et la perspective d’une date butoir en 2017, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), présidé par Danielle Bousquet, et le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP, dont la Secrétaire générale est Brigitte Grésy), dressent une liste de recommandations. A commencer par le rappel aux entreprises de leurs obligations légales : moins de la moitié des entreprises du CAC 40 respectent l’obligation d’une négociation annuelle sur l’égalité professionnelle.
En savoir plus sur business.lesechos.fr

Lire la suite