2017voeux

Lire la suite

Vous retrouverez les points évoqués par Agnès Bricard lors de cette conférence sur la plaquette suivante : cliquer ici

Lire la suite

En alignant la réglementation régissant l’exercice des avocats sur celles des experts-comptables et en permettant l’exercice en commun de ces deux professions, la loi Macron du 6 aout 2015 ouvre de nouvelles perspectives.

Télécharger l’article

Lire la suite

télécharger : la Lettre OCED

Lire la suite

Comme le chantait James Brown il y a 50 ans « it’s A man’s man’s man’s World » (C’est Un Monde d’Hommes, d’Hommes, d’Hommes). « But it wouldn’t be nothing, nothing » (Mais ce ne serait rien, rien) « Without a woman or a girl » (Sans une femme ou une fille)… La promotion de la mixité dans la gouvernance des entreprises est un des axes pour favoriser l’égalité professionnelle. Depuis une décennie, la féminisation des instances dirigeantes des entreprises fait l’objet de nombreuses initiatives portées par l’état, mais aussi par des entreprises privées et publiques qui intègrent pleinement cette dimension dans leur stratégie interne. […]

Source : JOURNAL SPÉCIAL DES SOCIÉTÉS
Samedi 17 septembre 2016 – numéro 70

Lire la suite

Visualiser la newsletter Le monde du Chiffre du 6 Septembre 2016

Lire l’article sur le Guide du Routard du Financement d’Entreprise

Lire la suite

Alors que l’échéance réglementaire approche, les entreprises semblent moins mobilisées : les taux de progression des femmes administratrices se sont tassés au cours de l’année dernière, pointe l’Afeca.

Selon une étude récente (1) menée par l’ Afeca (2), il manquerait encore plus de 600 administratrices pour qu’Euronext atteigne le seuil de parité exigé au 1er janvier prochain par la loi Copé-Zimmerman, « relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance et à l’égalité professionnelle ». Cette loi de janvier 2011 prévoit en effet que les Conseils d’administration des entreprises moyennes ou grandes soient composés « en recherchant une représentation équilibrée des femmes et des hommes », imposant 40 % de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées (sur un marché réglementé), mais aussi non cotées dès lorsqu’elles comptent plus de 500 salariés et affichent un chiffre d’affaires ou un total de bilan supérieur à 50 millions d’euros (le seuil a été abaissé aux entreprises de plus de 250 salariés à l’échéance de 2020).

Si la place des femmes a fortement progressé au cours de dernières années, pour atteindre plus de 30% (32,04%) dans les grandes entreprises, et autour de 26% dans les Mid et Small Cap, l’étude relève que la proportion de femmes tombe à 16,33% dans les conseils d’aministration des entreprises cotées sur Alternext (pas concernées par la loi à ce jour). Mais l’étude relève aussi un ralentissement de la progression dans les structures les plus petites : 5% de progression en 2016 pour 8,5% en 2015 dans les Mid Cap, 8,1% contre 16,7% dans les Small cap.

En savoir plus sur lesechos.fr

Lire la suite

La petite question « naïve » d’un journaliste à une experte est un symptôme du mépris persistant pour les femmes dans l’information.

J’ai beau militer pour une meilleure représentation des femmes dans les médias depuis que j’ai une carte de presse, j’ai beau batailler depuis six ans pour essayer d’imposer Les Nouvelles NEWS comme le seul journal alternatif au sexisme ordinaire des médias, je ne peux m’empêcher d’être très en colère lorsqu’un confrère présente une femme avec un mépris dégoulinant.

Source lesnouvellesnews.fr

Lire la suite