Bulletin de santé des entreprises en France et en Ile-de-France

Les chiffres de l’Observatoire consulaire des entreprises en difficultés (OCED) établis au 1er octobre 2015 pour la France et l’Île-de-France : procédures amiables, procédures d’observation et liquidations judiciaires.

Si depuis l’entrée dans la crise, les ouvertures de procédures se situent de manière récurrente à leur niveau de 1993 au plan national, la situation est tout autre pour l’Île-de-France, traduisant ainsi la situation spécifique de la région. En effet, ces ouvertures s’établissent à 4 % en dessous du niveau de 2009 et à 26 % en dessous du pic historique de 1993 ; néanmoins, on note une réduction sensible de l’écart (4 points) en raison de l’augmentation continue des ouvertures de procédures dans la région capitale.

Ceci précisé, le nombre des ouvertures de procédures recule très légèrement au plan national (- 0,9 %, en glissement annuel au 1er octobre 2015). En Île-de-France, la situation se dégrade de nouveau, les procédures étant orientées à la hausse depuis avril 2015 (+ 3,9 %, en glissement annuel au 1er octobre 2015).

Évolution des défaillances en France et en Île-de-France
depuis janvier 1998
(Sur 12 mois glissants, Base 100 : décembre 1993)

Evolution des défaillances en France et en Île-de-France depuis 1998

En Île-de-France, les liquidations judiciaires augmentent de nouveau à un rythme élevé, il en va de même pour les redressements judiciaires alors que les sauvegardes reculent et que les conciliations ont repris leur franche ascension. Ces évolutions indiquent que les entreprises franciliennes peinent encore, la reprise se faisant désespérément attendre en Île-de-France : acquis de croissance du PIB supérieur aux prévisions ; croissance confirmée dans la zone euro ; progression de la consommation des ménages au troisième trimestre ; anticipation d’une légère hausse des investissements en 2016 dans l’industrie ; accroissement du volume des ventes dans le commerce et les services aux ménages ; climat des affaires dans l’industrie manufacturière au-dessus de sa moyenne de long terme ; climat des affaires à son plus haut depuis 7 ans dans le commerce de détail ; bonne tenue des indicateurs de recouvrement URSSAF ; nouvelle augmentation de l’emploi marchand… Mais, affaiblissement du chiffre d’affaires de l’industrie manufacturière ; recul des ventes dans le commerce de gros, l’hébergement et la restauration ; climat conjoncturel encore dégradé dans le bâtiment ; baisse de la confiance des ménages ; taux de chômage toujours à son plus haut niveau.

En glissement annuel au 1er octobre 2015 :

Les liquidations judiciaires continuent à augmenter, mais à un rythme plus élevé : + 4 % ;
Le nombre des procédures d’observation (sauvegarde et redressement judiciaire), orienté à la hausse depuis un an, s’accroît sous la pression des redressements judiciaires, les sauvegardes enregistrant un recul pour le troisième mois consécutif :
+ 7 % ;
Le recours aux procédures amiables (mandat ad hoc et conciliation) s’amplifie de nouveau en lien avec l’actuelle poussée des conciliations : + 14 % ;
Dans le cadre de l’alerte du président du tribunal de commerce, le nombre des entretiens augmente fortement : + 19 %.

Évolution du nombre des ouvertures de procédures collectives
en Île-de-France, depuis janvier 2011

Evolution des procédures collectives en Île-de-France, depuis janvier 2011

Retrouvez tous les chiffres du Bulletin de santé mensuel des entreprises en France et en Île-de-France
(pdf – 366 Ko)

Source : OCED

Cet article vous a plu : partagez-le !
-- PUBLICITE -- Bernard Cohen Hadad

Ces articles peuvent également vous intéresser

Les commentaires sont fermés.

Haut