Journaliste en colère !

La petite question « naïve » d’un journaliste à une experte est un symptôme du mépris persistant pour les femmes dans l’information.

J’ai beau militer pour une meilleure représentation des femmes dans les médias depuis que j’ai une carte de presse, j’ai beau batailler depuis six ans pour essayer d’imposer Les Nouvelles NEWS comme le seul journal alternatif au sexisme ordinaire des médias, je ne peux m’empêcher d’être très en colère lorsqu’un confrère présente une femme avec un mépris dégoulinant.

Mercredi 22 juin 2016, l’économiste Pierre Larrouturou et la sociologue du travail Dominique Méda étaient les invités du 7/9 de France Inter pour parler de leur ouvrage Einstein avait raison, il faut réduire le temps de travail (Atelier). Et voilà que le journaliste qui menait l’interview, Patrick Cohen, au beau milieu de questions de fond, se tourne vers Dominique Méda. Affirmant que Pierre Larrouturou porte depuis longtemps le sujet, il lui demande : « Et vous, c’est une conviction plus récente ? » (écoutez ici).

Et voici la sociologue du travail obligée de rappeler ses états de service face à un journaliste mal documenté… ou incapable de prendre au sérieux une femme ?

La mort de Benoîte Groult a été l’occasion de se replonger dans ses écrits et de voir que le mépris envers les femmes n’a pas beaucoup reculé ; il a pris une forme plus hypocrite. Dans Ainsi soit-elle, en 1975, elle écrivait :

Lire la suite sur lesnouvellesnews.fr

Cet article vous a plu : partagez-le !
-- PUBLICITE -- Cabinet Bricard, Lacroix & Associés

Ces articles peuvent également vous intéresser

Les commentaires sont fermés.

Haut