Ma réponse au courrier adressé à la profession le 28 octobre 2008 par Hervé Roche, Président de l’IFEC.

Face aux enjeux stratégiques auxquels notre profession est confrontée et face à la crise économique exceptionnelle que le pays traverse, nous avons le devoir de consacrer tous nos efforts à la mise en œuvre de solutions concrètes et efficaces pour aider nos clients et valoriser l’action de nos cabinets.

Dans ce contexte, il ne me paraît pas bon pour notre profession de vouloir à tout prix rester sur des positions figées, défendre des fidélités convenues et mettre en avant des grands principes conservateurs.

J’ai décidé de choisir la seule fidélité qui vaille, celle de la loyauté envers notre profession. C’est celle-ci qui a guidé mes pas et m’a fait choisir tout naturellement l’alliance avec ECF et Joseph Zorgniotti, dès lors que j’ai retrouvé dans leur programme les idées et les propositions que je souhaite apporter aux consœurs et aux confrères.

Oui au débat d’idées. Non à la polémique stérile !

PJ : courrier d’Hervé Roche, Président de l’IFEC à la profession :

Courrier d'Hervé Roche à la profession du 28 octobre 2008
Cet article vous a plu : partagez-le !
-- PUBLICITE -- Cabinet Bricard, Lacroix & Associés

Ces articles peuvent également vous intéresser

Les commentaires sont fermés.

Haut